Sophie Thiébaut habite le quartier Saint-Henri depuis 2003. Depuis sa première élection en novembre 2009, elle a particulièrement travaillé sur les nombreuses questions d’aménagement du territoire ainsi que sur la collecte des déchets.

Avant son élection en 2009, Mme Thiébaut oeuvrait au sein de différentes organisations communautaires de l’arrondissement du Sud-Ouest, et ce, depuis 2001: le CEDA, le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles et la Table de quartier Concertation Ville-Émard–Côte Saint-Paul, où elle a coordonné le programme de revitalisation Opération Galt. C’est ainsi qu’elle s’est particulièrement investie dans la Mobilisation Turcot dont elle est à l’origine.

Mme Thiébaut a une fille de 9 ans qui fréquente une école de son quartier. Elle détient un baccalauréat en coordination de projets et organisations communautaires (Paris) et un programme de second cycle en économie sociale (UQAM). Elle s’intéresse particulièrement à la participation collective des citoyens et citoyennes dans le développement de leur milieu, aux enjeux environnementaux et à la lutte à la pauvreté.

Réélue en 2013, elle suit de près le développement de l’ouest de Saint-Henri et de la Canada Malting, le secteur de Lionel-Groulx ainsi que l’avenir de l’est de Pointe-Saint-Charles (secteur Bridge). Elle travaille aussi sur les questions de développement social et de logement, ainsi que sur les projets en lien avec l’environnement (programme éco-quartier, plan local de développement durable, collecte des résidus alimentaires).

Au titre de présidente suppléante au Comité consultatif d’urbanisme, elle suit particulièrement les demandes de projets immobiliers proposés dans le district de Griffintown, Saint-Henri, Pointe-Saint-Charles et Petite-Bourgogne.

Sophie Thiébaut est membre de la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise à l’Hôtel de ville et est porte-parole de Projet Montréal en matière de développement social.

Actions