Diplomée en géographie et en éducation, Marianne Giguère se passionne pour les enjeux de l’aménagement du territoire urbain à toutes les échelles. Mordue des équipements de loisirs collectifs, des petites places publiques, de l’agriculture urbaine, des trottoirs larges et des parcs bien équipés, Mme Giguère est aussi une militante en faveur des déplacements actifs et collectifs. La question de la mixité sociale et économique l’interpelle également tout particulièrement. Ainsi, ce sont non seulement les familles, mais aussi les résidents « historiques » du Plateau-Mont-Royal, qu’elle souhaite retenir dans son quartier, notamment les aînés et les moins nantis.

Résidente du Plateau-Mont-Royal depuis une quinzaine d’années, Marianne Giguère s’est impliquée dans divers comités citoyens qui ont en commun le désir de faire de la rue un endroit de rencontre à échelle humaine, où les générations se croisent et cohabitent harmonieusement. Avant d’être élue, son travail au sein du comité pour la sécurité des déplacements des élèves autour de l’école de ses enfants a d’ailleurs porté fruit.

Dans la sphère professionnelle, ses tâches de conseillère pédagogique spécialisée dans l’intégration des technologies en classe d’histoire et de géographie lui ont permis de développer ses aptitudes de pédagogue et de vulgarisatrice. Choriste et percussionniste, elle a également été membre durant plusieurs années de deux formations musicales phares du Plateau-Mont-Royal, l’enracinant davantage dans son quartier.

Marianne Giguère est membre et militante de Projet Montréal depuis les tout débuts du parti. Elle est vice-présidente de la Commission sur le transport et les travaux publics à l’Hôtel de ville, ainsi que porte-parole de Projet Montréal en matière d’enjeux piétons, de cyclisme et de verdissement.